Quelques nouvelles de l'atelier.

400 Youpis... Et mille mercis !

C'est le petit bonheur du jour, de ceux qui te ramènent à des vieux rêves encore jeunes. Nous fêtons cette semaine avec Nrt Mar le 400ème Youpis. Je me souviens encore de ceux qui prédisaient qu'on en aurait marre avant le 15ème, et ça ajoute bien sûr au plaisir d'allumer ces 400 petites bougies que j'ai envie de souffler avec ceux qui au contraire ont partagé dès le début cette aventure : Serge Ducruit, Pierre Delplanque, Michel-Ange Simonnet, Sylvain Gregoire,...Et tous les youpistes anonymes qui ont essuyé les plâtres et permis au rêve de devenir réalité.

Alors bien sûr, c'est que dalle 400 bateaux. Mais c'est énorme, 400 bonheurs, 400 voiliers qui naviguent, qu'on construit, qu'on voit s'éloigner et revenir. Quand j'ai créé le modèle avec mes petits doigts boudinés, pour le plaisir et pour le rêve, j'étais loin d'imaginer que ce plaisir et ce rêve seraient partagés par tant de monde. Le Youpi a été longtemps un bout de jardin secret, dont je parlais à personne pour éviter de me faire inviter dans des diners de cons avec mes histoires de voiles, d'incidence, de réparation de poids... C'est dans le chagrin qu'il est devenu un atelier, un projet pour m'enfuir de la peine, de l'inquiétude, de la déprime. Il a beau faire moins d'1 mètre, ce bateau là à l'époque m'a sorti d'une vilaine tempête à coup de sourires, de rencontres et d'évasion.

C'est l'occasion de rappeler que le chantier n'a rien d'une entreprise, d'une start up, d'un "projet professionnel". Je voulais plus que construire des bateaux : il s'agissait - et il s'agit toujours - de retrouver ces beaux jouets qu'on garde longtemps, qui se réparent. Et qu'on t'aide à construire. Dont on connait le nom du mec qui l'a fabriqué. Dont on est sûr que c'est pas un gosse exploité par des porcs quelque part en Chine. Qu'on ne vient pas remplacer tous les 2 ans par un nouveau modèle pour faire tourner la boutique. Il n'y a pas, il n'y aura jamais de "Youpi 2.0 Pro".

Pour que ce projet perdure, malgré sa rentabilité douteuse, sa publicité inexistante et son but loufoque, il fallait plus qu'un fou. Il en fallait au moins 2. Ces 400 Youpis et la joie de les savoir sur l'eau, je les partage avec Nrt Mar qui est responsable depuis un moment de la construction des kits et des modèles prêts à naviguer. Mon ami Marc a mis un talent dingue à rendre le modèle plus simple à construire, plus précis, plus fiable. Ce talent c'est plus qu'une parole : ce sont des heures à construire des outils spéciaux, à trouver les meilleurs fournitures, à optimiser chaque millimètre du bateau sans en trahir l'esprit. Quand il est rentré dans l'aventure, sur une idée d'Elodie Marti (bisou Elios), ça lui faisait un petit coup de pouce et il a rejoint le monde des Youpi sans rien y connaître à la base. Aujourd'hui, comme moi, il s'en occupe par plaisir, par passion. Et comme il vit ce rêve d'enfant, à 50 ans bien sonné, je trouve qu'il est l'heure de révéler que c'est sa maman, Eliane, qui coud patiemment les voiles de chaque modèle. Et s'occupe de plein de trucs super compliqués qui font qu'aujourd'hui l'affaire survit. Un ami à la meleuse, une maman qui se lance dans l'aventure... Que faut-il de plus pour être heureux ? Merci du fond du coeur Eliane ! Et c'est comme ça que les Youpi continuent d'avoir une âme. Il faut avoir vécu la visite d'un Youpiste à l'atelier, l'inquiétude d'un envoi par la poste ou le spectacle d'un gamin de 50 ans qui jubile devant son nouveau jouet pour comprendre ce que ça a d'unique.

J'applaudis aussi Pierre Delplanque, l'ami qui a moulé la coque du Youpi original et produit ces magnifiques coques en stratifié. Faut imaginer ce que ça représente, 400 coques à produire. Il l'a fait... Et d'une bien belle manière. C'est peut être le jour idéal pour lui avouer que son moulage et bien plus beau que l'original, mais après il va me demander des royalties

Je dédie ce petit succès à Serge Ducruit, à qui je dois bien des bonheurs et qui s'est battu pour faire connaitre le modèle. Sans aucun intérêt, sans aucun espoir, juste pour l'amour des belles voiles et des beaux bateaux qu'on aime voir naviguer. J'oublierai jamais.

J'ai une pensée particulière aussi pour la maman de mon fils qui a supporté au début pendant des mois, des années, le ponçage sur la table du salon, la colle partout sur la moquette et tout ce que subit au quotidien la compagne d'un modéliste maladroit et débutant. C'était pas rien.

Voilà, ça m'étonnerait que tout le monde lise jusque là : j'avais quand même envie de fêter ce petit bonheur avec vous. Ce triomphe de la liberté et de l'amitié dans un monde de solitude confinée. Merci à chacun et bon vent à tous !

Youpicalement, Dominique Tourte. 

voilier radiocommandé
RC boat
scale boat
C'est fou : le Youpi a (déjà) 20 ans.

Eh oui, c'est en 97 qu'il a été dessiné, même s'il a fallu attendre près de 10 ans pour qu'il devienne un kit. La coutume voudrait qu'il ait parcouru "beaucoup de chemin depuis", mais la vérité, c'est qu'il avance à son rythme, tout doucement, poussé par un peu de vent et la confiance de quelques amoureux des beaux bateaux et par la passion de ses constructeurs. Aujourd'hui, voici quelques images de l'atelier entièrement réaménagé. Comme vous pouvez le voir, c'est encore bien loin d'être usine, mais tout est là pour faire un beau bateau ou de beaux kits prêts à monter. On nous dit parfois qu'il est étonnant qu'un tel projet reste assez confidentiel : il ne tient qu'à vous de partager l'adresse du site sur vos réseaux préférés évidemment :-) 

yacht builder
Les kits en construction.
peinture coque voilier
Prêt à naviguer en cours de finitions.
construire voilier radiocommandé
La peinture à l'Aérographe d'un prêt à naviguer. 
atelier construction voilier
L'atelier bien rangé !
atelier construction voilier Youpi
Les nouveaux jouets !